jeudi 30 décembre 2010

Le 2.0 de la transformation


Conduire la transformation, c’est pour le dirigeant exprimer le sens du changement et mobiliser l’ensemble de ses parties prenantes, au premier rang desquelles, ses collaborateurs. C’est engager les équipes dans un nouveau projet.
Le management humain de la transformation est avant tout pour lui, un exercice de communication pour inclure chacun. Son leadership, il l’exprime par sa capacité à engager les collaborateurs en mettant les questions clés du projet en débat.  Mettre en débat le projet pour en permettre l’appropriation.

C’est ce que nous appelons la mise en débat inclusive.

La possibilité donnée au dirigeant de mobiliser chacun autour du projet en lançant et en animant les débats qui en révèleront le sens.  Dans ce contexte, le 2.0 constitue pour lui une formidable opportunité. 
Aujourd’hui le numérique ouvre la voie à plus de participation et de collaboration. Il démultiplie l’expression des points de vue pour enrichir le projet. Il permet surtout d’enclencher la mise en mouvement de l’entreprise. C’est pour le dirigeant, le préalable nécessaire à l’appropriation du projet collectif par ses collaborateurs
Si la marche à suivre s’impose clairement, se pose néanmoins la question de la forme à donner à la démarche. Doit elle être collaborative ou simplement participative?
Pour nous, il s’agit en fait d’enchaîner des phases consécutives et  complémentaires. Des phases dont le caractère  peut être collaboratif, pour faciliter la co-élaboration du projet par la mise en débat de ses fondamentaux, ou plus participatif pour en animer le déploiement. 
Des phases qui  relèvent toutefois de la même conviction.  Le 2.0 est désormais pour le dirigeant un vecteur essentiel de mobilisation de ses parties prenantes autour du nouveau projet, de sa création à son déploiement, pour « embarquer » chacun dans la transformation.

jeudi 23 décembre 2010

Les valeurs associées à la transformation


Conduire la transformation de l’entreprise c’est pour le dirigeant exprimer un projet, fixer un cap, tracer une trajectoire nouvelle. C’est lui donner ainsi son sens.
Mais lancer la transformation, c’est surtout associer les hommes et les femmes de l’entreprise et pour cela, préciser leur rôle, clarifier les attitudes et les comportements que l’on attend d’eux dans le cadre du changement amorcé.
C’est pour le dirigeant et son équipe, amener la transformation au niveau de l’individu, pour que celui-ci, y prenne toute sa part. C’est ré-exprimer le sens de l’appartenance à l’entreprise, les relations que l’on souhaite construire à l’intérieur mais aussi à l’extérieur pour réussir le projet. C’est rendre explicite l’implicite.

Cet implicite là, nous l’appelons valeurs.

Les rendre explicites, permet au dirigeant de réunir l’ensemble de ses managers et de ses collaborateurs autour d’engagements communs et mutuels. Pour s’approprier totalement le changement. Pour en être, quelque soit sa fonction, un acteur exemplaire.   
Le dirigeant est le premier à exprimer et à incarner les valeurs de l’entreprise.  Mais il ne peut, en aucun cas, les penser seuls. 
Plus que pour tout autre enjeu de la transformation, interroger les valeurs de l’entreprise c’est associer à sa réflexion la totalité de son corps social.
C’est plonger dans les couches profondes de sa culture, de ses croyances collectives, de ses succès, de ses échecs. 
C’est revisiter la transformation engagée au regard de son passé, des espoirs de ses équipes, des attentes mais aussi des doutes et des questions que pose le monde extérieur.
Mais si la marche à suivre semble claire, reste à en définir la démarche. Car la réussite dans ce domaine est avant tout une question de démarche. Elaborer et rendre explicite les valeurs aspirationnelles de l’entreprise en transformation, pour mieux les faire partager est pour le dirigeant une démarche nécessairement inclusive. Elle fixe les enjeux choisis et communs, elle s’adresse à tous, elle parle à chacun. 
Dans l’entreprise en transformation, il n’y a pas de création durable de valeur sans les valeurs portées par tous ceux qui y sont associés.