mercredi 13 avril 2011

Leader et leadership


Etre  leader, nous le savons bien, ne signifie pas toujours avoir le leadership. 
D’ailleurs, nul besoin d’être leader pour exprimer un leadership.
Le leader, est bien sûr celui qui occupe la première place sur son marché. C’est un état de fait objectif, mesurable et vérifiable. Le leader exprime ainsi une « stature ». Il rend compte d’une position. C’est souvent, pour le dirigeant, l’étape recherchée. Mais est-elle suffisante pour créer plus de valeur ?
Le leadership lui, est directement lié à la perception d’une différence. Il est le résultat de la proposition d’une « vision » référente pour relever les défis à venir. Avoir une vision de son marché, c’est inventer l’avenir pour s’inventer un avenir.
Aussi nous disons qu’être leader, c’est occuper la première position, alors qu’exprimer un leadership, c’est faire percevoir une différence si nette qu’elle met  les autres acteurs  du marché dans l’obligation de prendre position.

Différenciation compétitive 

C’est de sa vision du monde, du rôle qu’elle entend y jouer et de sa capacité à imposer son point de vue que peut naître le leadership de l’entreprise ou de la marque. 
Cette vision cristallise l’intérêt de ses parties prenantes et détermine la trajectoire qui lui permet de bâtir sa différenciation compétitive dans la durée.

Diriger aujourd’hui c’est donc mettre en œuvre les moyens pour trouver les chemins qui permettront d’accéder au leadership, c’est exprimer une vision différente de l’avenir et rallier à celle-ci  les collaborateurs mais aussi le plus grand nombre.  
Pour le dirigeant, cela constitue  le cœur de son projet . Un projet qui parle du monde que l’entreprise ou la marque entend contribuer à construire et à transformer. Un projet qui  est toujours l’expression d’un projet de société.


.