mercredi 14 novembre 2012

L'engagement du dirigeant


L’époque dans laquelle nous entrons est marquée par une exigence de plus en plus forte de transparence. 
Une  exigence qui se traduit dans l’opinion publique par une volonté affichée de  contrôle et de vérification des actes et des dires des acteurs de la société, au premier rang desquels figurent les entreprises.
Aujourd’hui, nous le savons, chacun veut tout connaître des règles en vigueur et vérifier qu’elles sont respectées par l’entreprise et  son dirigeant. Celui-ci engage en fait sa responsabilité sur le sujet, et trouve là, la principale source de sa légitimité. 
Cet engagement, expression de sa responsabilité, fonde la confiance. Il  rend d’ailleurs inséparables l’exercice de la responsabilité et celui de la communication.
Désormais la force et la crédibilité du discours du dirigeant s’apprécient non seulement au regard de son projet pour l’entreprise, mais aussi  de son engagement personnel.

Nous disons que l’engagement fonde l’autorité du dirigeant 

Pour lui, il s’agit de montrer à tous les publics qu’il s’engage surtout à exercer une autorité transparente, respectueuse des règles, bénéfique et utile à la société dans son ensemble.
Il lui faut donc s’assurer en permanence de la cohérence parfaite entre les actes et les discours de l’entreprise, entre sa logique de marché et sa logique sociétale. 
La formalisation et  l’intégration d’un engagement, la vision de l’intérêt général dans le discours et dans les actes de l’entreprise, sont aujourd’hui une condition indispensable à l’exercice d’une communication corporate d’influence.
C’est l’une des missions que se fixent Les Ateliers Corporate.