mardi 24 juin 2014

Les nouveaux défis du management


Newsletter - juin 2014

Mobiliser l’entreprise autour de son projet est aujourd’hui le véritable enjeu du dirigeant. Un enjeu qui impose de penser autrement dans un monde de plus en plus complexe et en totale transformation.

Accélération des mutations des marchés, digitalisation des organisations et de la consommation, remise en question de la hiérarchie et de la rigidité des relations par les nouvelles générations, dégradation de l’image de l’entreprise sont autant de défis concrets et quotidiens auxquels chaque manager est aujourd’hui confronté sur le terrain.

Pour le dirigeant, il est temps de diriger autrement.

Il est temps de réinventer les pratiques managériales de l’entreprise, pour combattre l’inertie, les dysfonctionnements et les préjugés issus d’organisations pensées au début du XXème siècle.

Il est temps de remettre chacun au cœur de l’action pour retrouver l’agilité et permettre l’engagement à l’heure où tout va plus vite.

Il s’agit en fait de redonner à chaque manager les responsabilités pour avancer, le pouvoir de faire œuvre commune. Il s’agit aussi de ré-exprimer la raison d’être, l’utilité économique et sociale de l’entreprise pour donner tout son sens à l’action, parce que diriger aujourd’hui, c’est permettre à chacun de se diriger.

Accompagner les dirigeants dans la redéfinition du modèle de management de l’entreprise est une des missions que se fixent Les Ateliers Corporate.

jeudi 19 juin 2014

Aujourd’hui l’entreprise est sens et relations



Une frontière est tombée et tout est différent.
L’enjeu désormais n’est plus simplement d’acheter ou de vendre un bien. Il est d’adhérer durablement à un service pour accéder à tout un écosystème.
L’adolescent d’aujourd’hui ne consomme plus de la téléphonie. Il accède, via son forfait, à tout un univers de cultures, de loisirs et d’interactions sociales. L’objet lui même se galvaude. Sa valeur se fait des plus diffuses.
C’est le forfait qui détermine son prix.
Symbole le plus éclatant de la société de consommation, l’automobile elle même est à son tour emportée par ce mouvement. Autolib n’est pas seulement l’illustration d’une ville toujours plus en mouvement. C’est un signe des temps. L’adhésion à un mode de vie : le partage préféré à la propriété, l’environnement au confort, le nécessaire au superflu.
C’est un acte engagé. Un manifeste.

Présent sur Annuaire Blog

vendredi 13 juin 2014

Hier, l’entreprise était courbes


Elle était courbes et graphiques. 
Les vies étaient carrières, les ambitions linéaires, les trajectoires maîtrisées.
En ces temps d’études et de statistiques, où le sondage était roi, il s’agissait surtout pour l’entreprise de proposer à ses clients le produit qu’elle présupposait être celui qu’ils attendaient.
Elle construisait sa relation avec les autres sur sa propre perception et interprétation de leurs besoins et de leurs envies. Elle concentrait toutes ses ressources et tous ses efforts sur elle même. C’était l’entreprise narcissique.
Les crises successives sont venues brouiller son image.
Son reflet a perdu de son attrait.

jeudi 5 juin 2014

Un monde nommé désir


Au commencement était la société de consommation. Tout alors était affaire de transaction. Il fallait créer le désir pour susciter l’achat et conclure la transaction. L’entreprise était séduction.

Le temps a passé. Le désir mimétique et la fascination pour l’objet se sont affaiblis. L’individu aspire désormais à autre chose. La question de la confiance en l’avenir est revenue au premier plan. Elle a trouvé, dans la crise environnementale, son expression la plus complète.

Cette séquence qui va de Fukuyama à Fukushima est celle de l’âge de l’accès théorisé par Jérémy Rifkin.


Une ère nouvelle qui voit, peu à peu, l’entreprise redécouvrir l’autre et revisiter leurs relations. Des relations dont les ressorts et la finalité sont désormais définis et enrichis d’un commun accord.

Suivez-moi sur Twitter : @SERGEPEREZ_LAC

mardi 3 juin 2014

Les Ateliers Corporate ont 5 ans



Paris, le 3 juin 2014

Crées et dirigés par Serge Perez, Les Ateliers Corporate accompagnent les équipes dirigeantes dans la transformation et dans le développement de l’influence de leur entreprise. 
Ce positionnement, unique sur le marché, repose sur un haut niveau d’expertise, plaçant, notamment, le digital au cœur des dispositifs.
En 5 ans, Les Ateliers Corporate ont notamment accompagné SNCF, GDF-SUEZ, Alstom, MGEN, Capgemini, Société Générale,  Les « Bricoleurs du Dimanche », le Club de la Mobilité Durable, AREVA, Compagnie des Alpes et SFR.

Suivre Serge Perez sur Twitter : @SERGEPEREZ_LAC


Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs

lundi 2 juin 2014

Le poisson volant

>> VISION



« Le poisson sait vraiment ce qu’est l’eau puisque c’est son élément. Mais le poisson ne voit jamais l’eau puisqu’il n’en est jamais sorti. La seule chose qu’il sait vraiment, il l’ignore absolument » Bernard Stiegler.


Contrairement au poisson, le poisson volant lui, saute hors de l’eau pour voir ce qu’elle est vraiment.

Les Ateliers Corporate empruntent à Bernard Stiegler l’idée du poisson volant pour en faire un symbole. Parce que nous aussi, à notre manière, au travers d’une démarche maintenant bien rodée, nous accompagnons les équipes dirigeantes des entreprises pour prendre du recul, de la hauteur. Nous les aidons à s’extraire de leur éco-système pour mieux le comprendre. Nous élaborons avec elles, l’expression de leur vision du monde,de leur projet pour demain.

Merci donc à Bernard Stiegler pour cette belle métaphore. Elle va nous donner des ailes pour continuer à repenser avec nos clients l’avenir autrement.