jeudi 16 février 2017

L'expérience mutualiste

Newsletter de février 2017

La dérégulation du marché, les offres à prix cassés, les couvertures dégradées, les comparateurs de prix, les plateformes d'achat, entrainent la protection sociale dans la spirale du nivellement par le bas. 

Internet, les data, les objets connectés bouleversent la vie et les comportements de l'adhérent ou du sociétaire. Il passe d'une offre à une autre. Recherche en priorité du prix, encore du prix. 

Son parcours de consommation est de plus en plus numérique. Les opérations qui, hier encore, réclamaient temps et savoir-faire, sont aujourd'hui réalisées en un clin d'oeil grâce à la technologie. Ce qui avait de la valeur en a moins. Ce qui faisait la différence est devenu la norme.

lundi 13 février 2017

Soft révolution

Dans la civilisation du care et de la démocratie participative on peut se poser légitimement la question de l’efficacité et donc de l’avenir du management traditionnel.
On peut d’autant plus se poser la question que, désormais, tout le monde s’accorde à reconnaître la mise en cause permanente de la hiérarchie et sa difficulté à développer l’engagement dans l’entreprise.    
C’est que les nouvelles générations ont changé le monde. Désormais le bien être, la qualité de vie au travail, la confiance, la coopération sont devenus les préalables pour favoriser l’innovation et l’initiative.
L’empathie devient dans ce contexte un atout majeur du manager post-moderne confronté à la complexité des organisations, l’incertitude, le management transversal ou encore transgénérationnel.
La prise de conscience de la nécessité absolue de manager autrement implique alors de se reposer la question du consentement de chacun à s’engager. Voici venue l’ère du soft management. 

La marque de l’accélération

Dans un monde de défiance envers les institutions et ceux qui les dirigent, l’entreprise peine à aligner les efforts de chacun autour d’un même projet.
Dans un tel contexte, la marque et ses attributs deviennent les seuls repères légitimes au service de l’action managériale.
C’est en effet autour de la marque et de sa promesse pour les clients que chacun peut désormais s’engager et engager l’action collective pour faire advenir le succès de l’entreprise sur ses marchés.
Ainsi la marque accélère la transformation de l’entreprise et les comportements de ceux qui l’animent au service de la promesse faite au client. C’est elle qui donne toute sa légitimité aux changements nécessaires pour être au rendez-vous de la différence compétitive.